Fonctionnement

Un système innovant et performant

L’écorégulateur est un ensemble électronique qui permet :

  • de piloter le fonctionnement des chaudières
  • de réguler la répartition de la chaleur vers le circuit secondaire
  • d’informer le gestionnaire de la performance énergétique globale du bâtiment en mesurant les économies réellement apportées par l’envoi de l’ensemble des données vers un serveur informatique.


Pour cela l’écorégulateur intègre les entrées suivantes :

  • la température extérieure via une station météo spécifique sur place
  • les températures d’ambiance dans le bâtiment (généralement entre 2 et 4 capteurs)
  • les températures d’eau en entrée et en sortie de chaque chaudière
  • les demandes des aquastats (ou équivalent)
  • les valeurs de consignes de températures ambiantes (normal et régime réduit) et de plages horaires de basculement
  • les relevés de consommation d’énergie des chaudières (m3 gaz, litres fioul).
  • L’activation on / off du fonctionnement de l’écorégulateur (by-pass si nécessaire).

 

En sortie l’écorégulateur pilote :

  • le fonctionnement des brûleurs des chaudières
  • l’ouverture de la vanne motorisée de distribution de la chaleur
  • éventuellement le fonctionnement des pompes des circulateurs du circuit secondaire
  • une sortie TOR vers le régulateur principal.

Enfin l’écorégulateur envoie par GSM (option) l’ensemble des données sur un serveur permettant au gestionnaire d’avoir une véritable connaissance de la performance énergétique du chauffage de son bâtiment par un suivi :

  • des températures à l’intérieur du bâtiment
  • des consommations réelles des chaudières
  • des Degrés Jours locaux (calculés par intégration des points 15mn de la température extérieure)
  • du ratio énergie consommée / Degrés Jours
  • du suivi des températures en sortie des chaudières
  • du suivi des températures au départ du circuit secondaire
  • des temps de marche réelle des chaudières. 

L’écorégulateur agit donc à la fois sur le circuit primaire et le circuit secondaire.

Son action sur le circuit secondaire est conforme à la norme NF EN 12098-2 de décembre 2001 et, à ce titre, le classe comme un optimiseur de mise en marche auto-adaptatif.

En effet, l’écorégulateur intègre les données des températures extérieures et intérieures pour décider de l’anticipation de l’ouverture du circuit secondaire. Le décalage prévu / réel des journées précédentes permet de recaler les constantes de temps propre à l’inertie thermique naturelle du bâtiment. En référence à la norme précitée, l’écorégulateur DJPest de classe C avec optimisation du démarrage et auto-adaptation.


Pages: